Actualités sur les vaccins
Juin / Août 2017

Émission matinale de Maître Bergel Jacqueline sur C News du 10 août 2017 concernant la demande du retrait de l’adjuvant aluminique dans les vaccins

Visionner l’émission en cliquant ICI


La décision du conseil d’État du 8 février 2017 doit trouver application même si un projet de 11 vaccins obligatoires est dans les tuyaux de la MINISTRE DE LA SANTÉ !!!

Lettre au Premier Ministre en cliquant ICI

Lettre à Madame Buzyn, actuelle Ministre
de la Santé en cliquant ICI


 2ème combat
Retrait de l’adjuvant
aluminique dans les vaccins
notamment le DTP
(Diphtérie Tétanos Polio)

Je me dois de vous faire savoir que nous mettons en place une deuxième action avec l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle (IPSN) contre la PRESENCE DE L’ADJUVANT Aluminique dans les vaccins notamment le DT polio.

En effet, même si la ministre de la santé « réfléchit » à une nouvelle politique dans le domaine de la santé qui consisterait à vouloir rendre 11 vaccins obligatoires, il n’en demeure pas moins que ces vaccins, pour le moment, contiennent de l’aluminium.

Le fondement de la requête devant le Conseil d’Etat contre le ministère de la santé prend appui sur les études qui ont été faites sur la nocivité de l’aluminium qui ne peut pas s’éliminer dans le sang.

En effet, l’adjuvant à base de sels d’aluminium qui est inoculé dans les vaccins aux jeunes enfants ne peut pas être totalement éliminé et malheureusement risque d’entraîner des complications dont notamment la myofasciite à macrophages qui est très bien décrite par le Professeur Romain GHERARDI dans son livre «Toxic Story».

De plus, des scientifiques de renom international comme Pr Chris EXLEY, Yehuda SHOENFELD avec les Pr GHERARDI et AUTHIER notamment, ont récemment démontré la dangerosité de l’aluminium , qui n’est pas évacué naturellement comme certains l’affirmaient jusque-là.

1-La reconnaissance récente par la jurisprudence du lien de causalité entre la vaccination avec adjuvant aluminique et myofasciite à macrophages d’une part et troubles neurologiques d’autre part
2- L’abandon des adjuvants aluminiques destinés aux animaux
3- L’abandon de l’aluminium dans certains produits cosmétiques
4- L’extension du champ d’application du principe de précaution
5- L’obligation des autorités sanitaires de prendre des mesures face au danger de l’aluminium et au risque de développement

Ces 5 points seront développés dans la requête devant le Conseil d’Etat.

En conséquence, nous demandons le retrait de l’aluminium dans les vaccins et plus particulièrement dans le DT Polio qui devrait être remis sur le marché seul conformément à la décision du Conseil d’Etat du 8 février 2017.

D’autant plus qu’il existe une possibilité de remplacer l’adjuvant aluminium par du phosphate de calcium qui est sans danger.

Si vous souhaitez vous joindre à cette action, vous pouvez le faire.
Les personnes concernées sont les suivantes :

1/ Celles qui souhaiteraient faire vacciner leurs enfants ou elles mêmes avec le seul vaccin obligatoire le DTP, mais sans aluminium.

2/ Celles qui ont déjà subi les méfaits de l’aluminium qui a peut être entraîné des effets secondaires handicapants comme la myofasciite à macrophages, le syndrome de fatigue chronique, la fibromyalgie, le syndrome ASIA (syndrome auto-immunitaire inflammatoire induit par les adjuvants )  ou toute autre pathologie induite par ces adjuvants .

3/ bien entendu les personnes qui souhaitent soutenir ce combat  et qui veulent se joindre à la procédure pour cette action groupée en justice.

Si vous voulez vous joindre à cette action en justice qui va être menée à ce sujet à l’encontre du ministère de la Santé devant le Conseil d’Etat, vous pouvez remplir le formulaire ci-joint correspondant au mandant pour agir en justice aux côtés de l’IPSN en cliquant ICI.

Je vous remercie encore une fois de la confiance que vous me témoignez et que j’espère mener à bonne fin. Et je suis très touchée par tous  les encouragements que vous m’adressez.

 Bien sincèrement à vous.
Jacqueline Bergel-Hatchuel

Avocate à la Cour

   ♦♦♦♦♦♦
♦♦♦♦
♦♦♦

Exécution de la décision du
Conseil d’Etat du 8 février 2017

Mes Chers amies (is)

Nous sommes en avril 2017 et la décision du Conseil d’Etat qui a été gagnée et que vous connaissez a été rendue le 8 février 2017.

Consulter la décision en cliquant ICI

Cette décision doit être exécutée.

Pour ce faire, le Conseil d’Etat a décidé de faire injonction à la ministre de la santé de prendre des mesures en saisissant les autorités compétentes pour permettre la disponibilité du vaccin DT polio seul.

Le ministère de la santé a un délai de 6 mois à compter de la notification de la décision qui expirera donc le 15 août 2017.

A ce jour, c’est le silence radio…

Mais vous me connaissez maintenant, je suis tenace et j’ai pris contact avec les organismes compétents, notamment, l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé) sous forme d’un courrier officiel d’avoir à me faire savoir :
« si madame la ministre de la santé bien pris attache avec cette agence afin de procéder notamment à l’acquisition, la fabrication, l’importation et la distribution du vaccin dtpolio seul ».

Cette demande date du 27 mars 2017, L’ANSM m’a répondu.

J’ai obtenu une réponse dès le lendemain sur mon mail par la directrice de l’agence pour me faire savoir que j’aurai une réponse très prochainement…

A ce jour il en est rien.

C’est pourquoi si cette position perdure, je serai en mesure à partir du 15 août 2017 de revenir devant le Conseil d’Etat sous forme d’une requête afin de demander de contraindre le ministère de la santé d’avoir à exécuter la décision sous astreinte.

Je ne manquerai pas de revenir vers vous pour vous faire savoir la suite qui en résultera dès que j’aurai du nouveau.

♦♦♦♦♦♦♦♦♦
♦♦♦♦♦♦
♦♦♦

Mes Chers amies (is)

C’est avec beaucoup d’émotion que je vous adresse la décision qui a été rendue par le Conseil d’État aujourd’hui 8 février 2017.

Consulter la décision en cliquant ICI

Grâce à votre confiance et votre soutien j’ai pu mener à bien ce combat et la décision du CONSEIL d’État couronne de succès ce procès.

Mais aussitôt la réplique est venue en précisant que 15 vaccins risquent de devenir obligatoire.

Je vous rassure, pour devenir obligatoire une loi doit être votée cela peut prendre du temps (Vote à l’assemblée nationale, Sénat, promulgation).

Entre temps, J’espère que le ministère de la santé respectera la décision en permettant à toutes les mamans de pouvoir se procurer le D.T. polio dans toutes les pharmacies de France sans les autres vaccins.

Une première étape est franchie mais le combat continue et j’aurai l’occasion de m’exprimer sur ce point.

Pour le moment, nous pouvons savourer cette victoire et j’ai le sentiment d’avoir fait œuvre utile pour nos bébés!!!

Bien sincèrement à vous.

Jacqueline Bergel-Hatchuel
Avocate à la Cour


Plusieurs procès gagnés m’ont permis de penser que contrairement à l’adage : « un bon procès vaut mieux qu’un mauvais arrangement ».Avocat immobilier

Mais il faut être tenace et vouloir gagner et surtout se grouper lorsque l’adversaire est d’envergure, c’est pourquoi durant toute ma carrière j’ai été l’avocat d’associations, de groupements de citoyens consommateurs justiciables.

Bien entendu, la conciliation peut aussi venir par la suite avec l’aide de votre avocat.

Nous avons pris délibérément le parti de rester une moyenne structure, pour être plus à votre disposition et en direct avec nos clients. Le rapport « INTUITU PERSONAE » est notre devise.

La spécialité du cabinet est la défense du consommateur dans les différents domaines, à la fois contre les assurances, dans le domaine de la santé, en droit immobilier.

En effet : 

sont nos domaines d’intervention quotidien comme avocat immobilier !

Pour en savoir plus : LA MAISON DE L’IMMOBILIER